Parentalité

10 difficultés d’allaitement et leurs pistes de solutions – Partie 1

Difficultés d'allaitement

Allaiter, c’est beau et agréable… quand tout va bien! Malheureusement, quelques difficultés peuvent survenir pendant votre allaitement. Heureusement, plusieurs pistes de solutions sont possibles! En étant informé sur les problèmes qui peuvent se poser sur votre route, vous serez plus préparé à y faire face et plus disposé à réussir votre allaitement.

Voici donc la première partie de cet article qui vous apprendra comment reconnaître plusieurs problèmes d’allaitement et qui vous offrira quelques pistes de solution pour les régler.

Cet article est INCOMPLET. Si vous faites face à ces difficultés, je vous invite à consulter une personne compétente en allaitement : une marraine d’allaitement, une infirmière ou une consultante en allaitement. Les informations sont tirées du livre Le Petit Nourri-Source que vous pouvez vous procurer sur le site web de Nourri-Source.

L’engorgement mammaire

Comment le reconnaître

Le ou les seins sont chauds, lourds, gonflés, tendus et douloureux. Vous faites peut-être un peu de fièvre.

Comment y remédier

  • Faites des applications de froid entre les boires pour vous soulager. Vous pourriez aussi mettre des feuilles de chou dans votre soutien-gorge, qui doit être bien ajusté et pas trop serré.
  • Prenez un bain ou une douche chaude avant la tétée.
  • Exprimez du lait (manuellement ou à l’aide d’un tire-lait) pour diminuer la tension des seins. Attention de ne pas trop en tirer pour ne pas stimuler la production encore plus.
  • Massez doucement le sein vers l’aréole.

L’insuffisance lactée ou la baisse de production

Comment la reconnaître

Bébé ne prend pas assez de poids ou la prise n’est pas bonne. L’insuffisance lactée est plutôt rare : faites évaluer bébé par une personne compétente comme une infirmière de la halte d’allaitement du CLSC ou consultante en allaitement.

Comment y remédier

  • Faites vérifier la prise de bébé par une personne compétente comme une infirmière de la halte d’allaitement du CLSC ou consultante en allaitement.
  • Vérifiez si la prise d’un médicament, de contraception hormonale, d’alcool, de nicotine ou si une chirurgie mammaire pourraient affecter la production de lait.
  • Évitez de remplacer fréquemment l’allaitement par un biberon de préparation commerciale pour nourrisson ou d’espacer les tétées.
  • Allaitez plus souvent et faites du contact peau à peau pour stimuler la lactation.
  • Consultez une personne compétente en allaitement pour voir les options possibles pour stimuler la production, par exemple les herbes médicinales ou la dompéridone.

Le réflexe d’éjection puissant/fort (REF)

Comment le reconnaître

Bébé s’étouffe et a de la difficulté à boire, car le débit de lait est trop important. Bébé est agité pendant la tétée et se retire fréquemment du sein. Il a peut-être beaucoup de gaz, car il avale trop d’air pendant la tétée.

Comment y remédier

  • Exprimez un peu de lait (manuellement ou avec un tire-lait) avant la tétée pour faire passer le réflexe d’éjection. Offrez le sein à bébé par la suite.
  • Favorisez une position d’allaitement penchée vers l’arrière ou variez les positions d’allaitement pour voir ce qui convient le mieux à bébé.
  • Offrez le sein plus souvent à bébé. Vous pourriez lui offrir le même sein deux fois en ligne si les tétées sont courtes et que vous êtes confortables.

Le canal lactifère obstrué

Comment le reconnaître

Vous avez une douleur et une rougeur localisées. Une bosse est présente, qu’elle soit palpable ou non. Vous faites peut-être un peu de fièvre.

Comment y remédier

  • Allaitez dans la position de la louve ou de façon à ce que le menton de bébé pointe vers la bosse créée par le canal obstrué pour mieux le drainer.
  • Nettoyez le mamelon pour enlever le lait séché qui pourrait bloquer la sortie.
  • Utilisez la technique de compression du sein.

Les mamelons douloureux

Comment le reconnaître

Vous avez de la difficulté à supporter la douleur de l’allaitement. Une sensibilité pendant les premiers jours est normale, mais une douleur vive ne l’est pas.

Comment y remédier

  • Faire vérifier la prise de bébé et le frein de langue par une personne compétente comme une infirmière de la halte d’allaitement du CLSC ou consultante en allaitement.

Avez-vous déjà fait face à ces problèmes d’allaitement? Qu’avez-vous fait pour y remédier?

Cliquez ici pour accéder à la partie 2 de l’article!

Aimez Maman inspirée sur Facebook

Vous aimerez aussi

Pas de commentaires

Laissez une réponse